Imprimer

Le Patinage Artistique

PatineuseSport où la recherche de l'élégance, le désir de plaire et l'esthétique comptent tout autant que les aspects "technique" et "athlétique".

Le patinage artistique est un sport très complet puisqu'y améliore à la fois les qualités physiques : équilibre, coordination, souplesse et force, et la sensibilité artistique : créativité, expression, sens du rythme, interprétation... L'apprentissage du patinage prône des valeurs de travail et de persévérance.

La présence scénique, la résistance au stress et l'esprit « gagneur » alliés à des qualités physiques exceptionnelles et à un entraînement assidu dès le plus jeune âge, sont les caractéristiques des champions de patinage.

Le patinage artistique peut être commençé à tous les âges et pratiqué à tous les niveaux, loisir ou compétition. Dans les clubs, dès l'âge de 4 ans, les "baby" peuvent commencer le patinage sous forme de jeux sur la glace. Le matériel (plots, cônes, cerceaux) aide l'enfant dans la découverte de la glisse tout en l'amusant. L'enfant va, petit à petit, apprendre les fondamentaux de la glisse sur la glace et commencer à s'exprimer sur de la musique.

En compétition de haut niveau, devant les juges et les spectateurs, les patineurs réalisent deux programmes : un programme « court » d'une durée de 2 minutes 50 secondes dans lequel les éléments techniques sont imposés, et un programme "libre" de 4 minutes pour les dames et 4 minutes 30 pour les messieurs et les couples, dans lequel les éléments techniques sont limités en nombre mais dont le choix est plus libre pour le patineur. Chaque programme allie des éléments techniques et chorégraphiques sur une musique dans laquelle le patineur exprime un thème et des émotions.

Léxique

Les sauts : En patinage artistique six sauts sont répertoriés : l'Axel, le Salchow, le Boucle piqué, le Boucle, le Flip et le Lutz.Sauts

Ces sauts peuvent être réalisés avec un tour de rotation en l'air (saut simple), deux tours de rotation en l'air (double saut), trois tours de rotation en l'air (triple saut) et même, à haut niveau, quatre tours de rotation en l'air (quadruple saut). On dira par exemple qu'un patineur a réalisé un « triple Salchow » s'il a effectué un Salchow avec trois tours de rotation en l'air.

La différence entre les sauts se trouve au moment du départ du saut (en l'air et à l'arrivée, la position est toujours la même quelque soit le saut).

L'Axel, le Salchow et le Boucle sont des « sauts de carre » puisque le patineur utilise l'appui de sa lame sur la glace pour réaliser le départ de son saut sur un seul pied.

Pour un patineur avec un sens de rotation de la droite vers la gauche (la majorité) le Salchow se part en arrière sur la jambe gauche (sur la carre intérieure) et le Boucle en arrière sur la jambe droite (sur la carre extérieure et les pieds croisés).

L'Axel dit le saut du Roi (King Jump) présente une singularité puisqu'il est le seul saut à partir en avant, le patineur effectue donc 1 tour ½ de rotation (2 tours ½ pour un double axel, 3 tours ½ pour un triple axel...).

Le Boucle piqué, le Flip et le Lutz sont des « sauts piqués » car le patineur, pour déclencher le saut, utilise à la fois l'appui d'une lame glisse sur la glace et, avec son autre pied, un mouvement de « piqué » de la pointe de sa lame pour les droitiers. Le Boucle piqué se part en arrière avec un « piqué » du pied gauche, le Flip part en arrière avec un « piqué » du pied droit et un appui en carre intérieure et le Lutz se part en arrière avec un « piqué » du pied droit et un appui en carre extérieure. Le Lutz est le plus souvent précédé par une longue préparation pendant lequel le patineur glisse en arrière.

Les pirouettes : Les pirouettes sont des rotations sur la glace. Une bonne pirouette est une pirouette qui tourne rapidement et qui reste sur son axe. Les positions dans les pirouettes sont variées et au nombre de 4 (debout - assise - allongée - cambrée) selon l'imagination des patineurs... Les positions combinées selon l'imagination des patineurs exigeant une grande souplesse et une force importante et sont celles qui rapportent le plus de points en compétition.

Les séquences de spirales : Les spirales sont des enchaînements de positions en équilibre sur un pied exigeant une grande souplesse (par exemple élever sa jambe avec un bras jusqu'à obtenir la position « grand écart »). Ces positions doivent être exécutées sur de larges courbes permettant de couvrir l'ensemble de la piste et avec une bonne vitesse de déplacement.

Les séquences de pas : Les séquences de pas sont des enchaînements de retournements et de pas variés que le patineur exécute soit sur la longueur de la piste (en ligne droite ou en « serpentine ») soit sur la largeur de la piste (sur un grand cercle).

La complexité de l'enchaînement, la rapidité de l'exécution des pas et les mouvements que le patineur effectue en même temps avec le haut du corps sont appréciés par les juges d'autant plus si ils sont exécutés sur un seul appui.

 

VISITEURS depuis le 01/06/2013

www.joomlatutos.com
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
mod_jts_counterstats
Aujourd'hui :
374
Hier :
1683
Semaine :
374
Mois :
40629
Total :
763486
Il y a 28 utilisateurs en ligne
-
28 invités

CLUB LABELLISÉ

  • images/documents/label/AT-NIORTGLACE.JPG
  • images/documents/label/D-NIORTGLACE.JPG